December 31, 2011

Bonne Année 2012 !! Happy New Year 2012 !!


Très Bonne Année 2012 !!

Happy New Year 2012 !!


J'espère chers lecteurs, que cette nouvelle année pourra vous apporter tout ce que vous souhaitez et encore mieux que ce que vous n'auriez pû imaginer.

Depuis un an et demi maintenant, le très petit monde de l'Alchimie, en tout cas, pour une petite communauté, a changée de face - cela s'appelle une petite révolution, oui, une révolution. En tout cas, pour ces personnes c'est un Concet qui est venu bouleverser bien des choses.. Vous n'en êtes peut être pas au courrant. C'est pour cela que je souligne cet évènement. En quoi consiste cet bouleversement, ce changement ou une ouverture je dirais ? Et bien, je n'en parlerai pas ouvertement ici (oui je sais, je suis un Hermétiste... Il y a des choses qu'on dit et d'autres qu'on ne dit pas, pour certaines raisons - que je ne citeraient pas non plus :). C'est assez rare pour être signalé, même en filigrane.
Ce qui rend l'Alchimie encore plus "sauvage, vaste, sage et bizarre" qu'avant (pardonnez cette si mauvaise approximation de mon expression anglaise "Wild, Wide, Wise, Weird").

Comprendre l'Alchimie n'est PAS une chose aisée. Il faut un bagage et une Vision Hermétique (oui je vous remettrai le couvert jusqu'à ce que vous ayez compris ...) pour le percevoir. Et cékoissa une "Vizion Hermétik ?" ... C'est voir, par exemple, les signatures des forces manifestées dans l'Univers. Les voir dans les cycles, les compositions des matières, les types de règnes, les structures, etc. Ce qui permet de décoder la Matrice/Hermétique of course.

Rares sont les personnes qui me contactent pour en savoir plus sur la Vision Hermétique. Rares sont les personnes qui ont compris où ça mène. Encore plus rares sont les personnes qui captent quelque chose par cette Vision. Ils sont des bêtes rares. Voire,des bêtes curieuses pour les autres. Beaucoup d'appellés, d'autoconsacrés et peu d'élus. Ce qui fait leur rareté, leur aspect si précieux, important peut être. Personnellement, à part moi ... je ne vois pas qui en parle concrêtement à l'heure actuelle, à part de vieux auteurs (si deux siècles d'âges vous va, alors banco - sauf peut être Franz Bardon). Vous pouvez penser que je me jette des fleurs. Je dis juste. C'est tout. De toute façon pas grand monde s'y intéresse alors ...

On me reprochera peut être de ne pas expliquer de A à Z ce que c'est. Pour l'instant, j'explique de A à B. Je fais de la promotion. Je pose des bases, j'explique à quoi ça sert, où ça mène, et déjà ça, c'est pas si mal non ? Pour le reste de l'alphabet peut être un ouvrage sortira un jour. Y aura t'il des lecteurs ? Je me demande. Je doute. Y aura t'il un éditeur ? Aucune idée.

Sans une Vision Vierge (désapprentissage, mais ça ne se fait pas "comme ça" ça fait parti du cycle d'évolution), pas d'accès à la Vision et la compréhension de l'Univers d'un point de vue Hermétique. C'est une Vision qui demande de l'Hermès. Ce drôle de truc, qui vous fait coller, adhérer à l'Hermétisme Vrai (pas les dérives culturalisées et de fait filtrées, déformées, et incomplètes, purement livresques, refoulant la manifestation concrête des forces pour mieux divaguer allègrement sans bases solides). Si ça ne sent pas la forêt profonde, et la chlorophyle, la terre et le fumier, si ça n'explique pas pourquoi une feuille d'arbre est à cette place là, pourquoi une galaxie a cette forme et pourquoi vous avez le nez au milieu de la figure et pas au milieu du front ce n'est pas de l'Hermétisme, c'est du spéculatif. Nature, Nature, Nature Naurante. Radicale, palpable, logique et belle à la fois, parfaite.

Certains vis à vis de ce sujet tournent en rond et n'en voient pas le bout. Ils se mettent alors à le dénigrer et à dire que ce n'est qu'un prétexte pour cacher les échecs et les inepties (impossiblités) de certains textes et pratiques, ils se coupent alors totalement de cette possibilité d'évolution.

Bref ... La Vision Hermétique est un Couteau Suisse, Astrologie, Théurgie/Magie, Alchimie, Archimie, Spagyrie ... une fois les concepts de la Vision intégrés, tout devient clair, très clair, plus facile, plus rapide, plus universel.
Vos procédés marchent car vous comprenez ce qu'il faut faire. Vous voyez les erreurs et les manques dans l'astrologie ou dans les rituels de magie. Vous voyez un vaste champs d'expérimentation s'ouvrir devant vous dans la pratique du Laboratoire. Et cela, parfois si vaste qu'on peut en avoir le vertige si on contemple où cela peut mener.

Une fois la Vision gagnée, vous n'allez plus voir ailleurs, aucune utilité, tout s'étale sous vos yeux clairement. Les systèmes, les dogmes, les visions particulières, ne sont plus attrayantes pour un sous. Inutiles. Défraichies et boiteuses, décevantes et au final, faisant plus de mal qu'autre chose, car elles égarent ceux qui apprennent au lieu de chercher.

L'Alchimie, on y donne beaucoup, elle prend beaucoup. C'est un sentier des plus ardus. Il y a beaucoup de marches qui forment un escalier très long. Et je n'ai pas à me plaindre, ça a été plutôt rapide pour moi dans cette existence.

Lorsqu'on achève quelque chose de spécifique en ces sciences, et que cela nous est "normal" (bien qu'au yeux du monde cela ne l'est pas), il est alors important de ne pas faire de faux pas. Car un faux pas coûte cher. A bien des niveaux.

Au bout du chemin que reste t'il ? Je ne peux que spéculer. De la présence, et comme dit Jeff Foster (auteur d'ouvrages sur l'eveil et la non dualité) des romans. Qu'est e qui reste à faire en pleine présence constamment ? Le travail "spirituel" c'est avant. Après il y a du quotidien spiritualisé - et encore tout dépend du degré de pénétration de la conscience dans le corps et l'inconscient.

L'Alchimiste créant un support physique, vecteur de Conscience, agira au niveau de son propre corps (la Pierre est physique n'est ce pas ?) et ce de manière très rapide et profonde. Nous allons plus loins que l'éveil au niveau psychologique et énergétique proprement dit. Promesse d'Ascension, de Corps de Gloire (ultimement) pour d'autres, d'un séjour plus que prolongé sur ce plan. En réalité elle s'adapte à celui qui l'utilise. Selon sa mission.

December 24, 2011

Speaking or remaining silent ?

What to say when someone (neophyte) ask you for advices ?
Do we have to speak or not, and if we speak, of what do we have to speak ?

At first, lets not speak about practical applicaitons. Never. Recipes are not a good way in order to direct people.They are never a good thing for a neophyte. Lab is only accessible after the long way of unlearning (Virgin Vision) and seeing nature, and understanding it, then, imitiating it.

At first, speak about the difference between Nature and Culture.
When one can understand the difference, it's already a great step. Because it can set the goal without dogma. Seeking, finding, seeing Nature is first step.

Then speak about Hermetic Vision. And the unlearning process. (Virgin Vision) Because both are taking place in the same time almost.

Speak about Polarities, elements, and principles. Cycle, and structure of matter. Without unveiling the whole thing, simply because one has to give himself in the process in order to advance.
This is a big deal. BIG one !

Out of a known perception, Nature will be unveiled with an even more precise language/science. If culture speaks a language (french, german, english, italian, chinese ...) Nature speaks its own language, the WORD. And the Word is everywhere, everything (even culture ha ha :) but we have to go from the general to the particular).

Then once Nature is understood, it has to be imitated. In an Inside way or outside way. Internal Alchemy or external/lab Alchemy.

We are here in order to give steps. We do not give everything. This is not how Alchemy is earned. Nor spirituality.

You can bypass history of Alchemy - history can help you sometime with little anecdotes .... The true important thing is to learn from Nature. All Alchemical knowledge is Nature's knowledge.

Learning from Nature is easy for the Virgin Minded one. Because everything is in plain sight.

December 10, 2011

"Look, I distilled water, it's Alchemy !"...

"Look, I distilled water, it's Alchemy !" ...

Oh yes, you made a tincture, it's Alchemy. You made a sublimation, it's Alchemy. You melted gold, antimony, bismuth or watever can melt, you made Alchemy ... that's nothing more than chemistry in the first hand. Then what ? You made a transmutation, it's Alchemy too ? 

Now everything is Alchemy. (And yes of course, everything IS Alchemical .. since it's Nature's Path).

But that's not right, it's not the case. There's a big difference between the different branches of "the Alchemical Science". The Alchemical Science is a hole corpus of different type of practices, from the very chemical one, to the most incredible Alchemical Practices. So we have to make distinctions. When do we speak of Alchemy ? High Spagery ? Spagery ? Particulars ? Archemy ?

Too much confusion. I'll give and explain MY definitions.

So lets clarify the terms.

What is the difference between a simple chemical (and advanced chemical/exotic reaction) and Alchemy ?
Answer : the use of Spiritus Mundi.

If I make a tincture, of gems, metals, plants, human or animal products, I'm practicing Spagery.

If I make an evolution in a matter, (black, green, white/yellow, red), if I create a medicine and I can even make a transmutation (generally weak) with it, it's High Spagiria.

If I make a non potable product, only for making silver, or gold, in this case I'm practicing Archemy (because it's not for "medicine").

If I use Spiritus Mundi only, then it's Universal Alchemy.

If I use particular matters, like High Spagiric process + Spiritus Mundi, it's Particular Alchemy for me.

If I use Spiritus Mundi plus an Archemical process, it's High Archemy.

If I create a special product, not for gold, but for a special purpose, it's a Particular, if there is a use of S.M then High Particular.

These are just example. It's in order to know, what exactly we are speaking about.

Okay, you made a tincture, but at what level are you working now ?

December 05, 2011

For some, hair should be standing on end ... and smelling like burnt toast.

At a certain point in the evolution of an Alchemist, it's not at all possible to speak about laboratory work.

- Taboo. Forgiven. Not allowed. Shhhhhh !!! Shut up !! Silence !! Not in public - there are special places for that ! -

I don't want to have a thunderbolt on me. And my hair cut is perfect right now, hair standing on end is not a good look for me (and burnt toast parfume is not great either).

Anyway if I would be able to reveal some "keys" of this marvellous Science, and being cursed by our ancient Gate keepers, those who write about Alchemy without practicing, speaking without knowing, understanding, seeing, touching even a flask sometime, for the sake of money mostly,  should also be cursed - and sometime not only once.

Why ? By speaking without acutally knowing, they only repeat (generally always the same) quotes of ancient authors - thinking that it gives them some legitimity (look I made researches in old books !), and they follow, and parrot, some other persons that imposed a vision at a moment of their quest.

By doing this, they actually do an act of violence, and a lot of harm to the understanding of generations of seekers.
 Some seekers, generally neophytes (and when are we no more a neophyte ? When we produce a Green Lion in the true way ? Then 99 % of the persons I know are neophytes) will take for granted, maybe because of the reputation of this author (i.e, number of books and hours of conferences done), that what he said is truth or correct indication.

Take the Hermetic Labyrinth, it's quicker. The Lab/yrinth is made for you to find your way. Not to loose it. All cards and maps of the world/or of the Labyrinth are not making the path easier. Sometime they promise short cuts. And they will loose you. For years. Some persons never come back. They still think they are on the right path. They're not.

Happy Days ! :)

Some authors of blogs, conferences, books, DVDs, are only surfing on the wave of the interest of an ignorant population. Nicolas Flamel, here, there, and here again ... "gold transmutation", and false concepts ... Damn !! This is how Alchemy is popularized, vulgarized, and lost.

They wake up a morning and "Oh I will write a book about Alchemy". And the publisher says "Ok" !

Worse, the so called "more serious" authors are giving wholeheartedly indications about - what they think to be - Alchemy.

Here comes the - old, never finished, 99% of the time dead end - ways with tartar, antimony, iron, sometime a little bit of copper here and there in order to make a nice purple net, what a lovely thing, thinking that when you mixed it up, the Spiritus will come and stay (some believe too hard in fairy tales) - the star says it all. And then, what ? What's next ? "The authors are not very clear, they contradict ...". Damn, damn, damn ... facepalm (bis).



What a Star trek !

{I know only one guy who did it in the correct way. He didn't told me much about it, but knowing him, I'm sure he did it well. Thumb up for you my friend ! :) }

Come on ! Read again, open your eyes guys, you take the responsability to teach, and speak Alchemy. Which is generally for you only spagerics in fact... Are you not afraid of what you are doing ? Don't you realize ? Even a little ? No ? ...
Don't you see how it is now difficult to crack the minds in order to show truth ? You see the caput you've done ?
So, stop distorting the texts, images, symbols, stop giving hidden meaning to the old texts, thinking that old Alchemists were all liars... and all practicing the same ways.

It's a performance of high-profile to make a comment on an alchemical book or engravings. It's in fact impossible for someone in the knowing, to explain that in veiled words in a book for a more or less large audience. Saying things without saying them ... taking the risk to tell too much or generating disappointements ...

Truth is more complex than it seems to be. The same principles everywhere, but, thousands of different applications ! This is why they seemed to contradict. But they weren't.
This is why it is worthless to try to understand the practical applications without a minimum prerequisite of understanding of the underlying Principles - which are, in fact, the basic Hermetic.al Alphabet, after the Alphabet, comes the reading, and then the Vision, after the Vision, the practical retranscription of the Principles into the Lab World. And then there is the P.C.F = Philosophical Crossing of the Fingers ... in order for it to work, and not to explode or make you mad (well, more than you already are).

So, when you don't know what you are talking about, just keep your mouth shut. It's better for everyone.

There is no such thing as "The Philosopher Stone 101", "Hermetics for Dummies","The Magnum Opus in 7 easy steps", or "How to become an Alchemist in a month" ... it's impossible. It's fake, stupid and empty. No reasonable Alchemist would explain the entire process explicitely. One has to get the AHA !! This is how one become an Alchemist, you have to earn your Alchemy. In a way or another. That's my opinion.

November 24, 2011

How to ... get into the Weird, Wild, Wise, Wide Sacred Science of Alchemy ?

1. You have to understand very well, precisely the true goal of Alchemy.

It's NOT the Stone, it's NOT gold. It's ALL about Spirituality.

It's a spiritual understanding before everything else, this understanding, translated into a "lab language", can lead to the Stone, this Fruit, leads you to the Core/Source of the Matrix.

We create a medium, a bridge, to pass from the periphery to the Center.


2. You have to erase all false concepts : Virgin Vision

Empty your cup, remove your glasses & filters : toughts, believes, ideas, concepts, culture, informations, etc. Put them aside for a moment. until a new, higher, clearer vision comes.

Be empty, not knowing.
Be humble. No, you don't know. Because if it was the case, you would have the Stone now.


3. You have to develop a profound understanding of Nature through meditation (Hermetical Vision)

What do you know about the polarities in the Universe ? Genesis ? Structures of forms ? Compositions of matters ? Cycles ?
What do you know about all this in Nature ?
Keep asking "why this, why that"... Keep asking ! Seek for answers ! Nature is the Book of all books. learn to read it ! Decypher it ! Be passionnate about that.


4. Learn to hold the Hemetical Paradox and think out of the box.

"You have to die a lot in order to be immortal." This is an Hermetical Paradox.
Put the concepts in all possible senses. Try them all.


5. Work in the Lab.

Matter is a great teacher. And Spiritus too ... One can learn a lot with simple experiments in the lab. Only if one can learn from mistakes and success. If one can understand what "happened", then it's okay !


6. Work in the Oratorium.

The laws in Theurgy and Astrology, and Alchemy are the same. Work in an energetical way too. In, and out, lab, and oratirium. This makes equilibrium.
Oratorium is reading, praying, doing Theurgy, and Astrology, studying Hermetics, and developping the Hermetical understanding of the Universe. It's also practicing some yoga for example.


7. Keep or seek your inner child & fairy Tales taste.

The Fairy Tales mind is important. Totally opposed to the Scientific Vision, it is nonetheless rational.
It can open your vision, your soul to something else. It's not by chance that old Alchemists put their secrets in fairy tales !


8. Take notes & photos.

Keep records of your experiments. Take photos. It's sometime important to have a record in order to see a detail, etc.


9. Learn english, latin, german, french, or italian ... etc, if necessary.

But it is not a necessity. But it is better to read texts in the first language.
Now, the only language you have to speak perfectly is the language of Nature Itself.


10. Saturate your spirit with Alchemical Symbols/engravings.

Make a collection of images, paintings, engravings, etc. And meditate on them, look at them, enjoy them. You can have dreams about them, seeing new engravings in your dreams ... look at differences, and common points. You can paint them, draw them. print them and put them in your lab.

11. See Alchemy everywhere. Make your Vision of the process wider.

Open your mind. Alchemy = Nature, and Nature is expressed everytime, everywhere, and the Archetypes, analogies, are found in a lot of mediums like novels, Sci-fi, tv shows, music, films ...some of these mediums speak sometime more openly of the Alchemical secrets than Alchemical books themselves !


12. Keep hope. Never give up : like Thomas Edison.

Always put on the fire your work. Again and again.
Try, try and try again. until you succeed. You want it ? So work for it. No secret.


13. Details, details, details in lab/oratorium.

There is no such thing as details in Alchemy.
Maybe in engravings... sometime.
A detail can kill you.
A detail can make you mad. So please, try to open your vision and to encompass the "whole" thing before putting in practice something.


14. Never beleive without experimenting it.

Either it is your though, or the informations of someone else, always go to the lab, and put it into practice. Confirm it, or not. Matter, lab, never lie.

When you think you "get it", now, it's time to practice and to see if, actually, you get it or not. And sometime practice can make you a step farther.


15. Take care of yourself.

In all your dimensions, take care of yourself. Body, soul/emotions, mind and spirituality. One cannot approach the understanding of the Stone with a low vibration.

Be healthy, in body, mind, soul. Develop Presence to the Now. Keep cool. Enjoy life. Do what you have to do. Don't bypass your life for the Stone.

Everything interfere on everything, everytime. Cultivate positivity in all the areas of your life.

So, stay tuned to what's going on around you, be "aware" (merci Jean Claude VanDamme lol).


16. Stick to the good authors.

Denys Zachaire, Jean D'Espagnet, Nicolas Flamel, Limojon de St Didier, Roger Bacon, Paracelsus, Cosmopolite, Bernard de la Marche Trévisan, Michael Maier, Lambsprink, Raymond Lulle, Arnaud de Villeneuve, Trismosin ... etc etc!


17. Get the Principles before the recipe !

Plenty of recipes everywhere. But the laws, principles, they are the basics. If you have them all, you have the short cut, you don't loose time money, and energy. Knowledge is power, and shortcut too !


18. Keep it simple !
Please, keep it simple ! How many times we have Alchemists getting lost in the most complicated labyrinth ever ... and they made it ! All by themselves !

November 10, 2011

Dinosaures.

Certains travaillent l'Alchimie comme une lutte désespérée vers la santé, la joie, le bonheur, la richesse, tant matérielle que spirituelle, leur pauvreté intérieure, leur sentiment de pauvreté matérielle, de désespoir envers la maladie et la vieillesse les aveugle et l'Alchimie les ruinent, les épuisent, les perds plutôt que de les faire se retrouver, de les faire se sentir vivant.

Soyez donc, pour la Vie avant tout, la Vie est richesse, santé, bonheur, harmonie, spiritualité ... mais ne soyez pas contre la mort, la maladie, ou la pauvreté. Cela induit des comportements différents et une optique de l'existence qui vous dirigera dans des sentiers différents.

La tête perdue dans les (plus ou moins) vieux ouvrages, l'idée de comprendre quelque chose les fait se sentir progresser sur le sentier.

Mais quelle tristesse. C'est leur vision même de la vie qui imprègne leur Alchimie. Tout est faussé. Certains ne jurent que par l'Antimoine, d'autres par du Cinabre, d'autres par des acétates, de plomb, de fer, de cuivre ... ou alors de l'or ou de l'argent.

Certains vous étriperaient sur place si jamais vous leur disiez que vous n'êtes pas d'accord.

Tous heureusement ne sont pas comme ça, loin de là, mais on touve encore ces irréductibles ânes bâttés dont la vision à oeillère ne s'arrête qu'à leur propre compréhension toute puissante, égocentrique et mégalomaniaque de l'Alchimie. Un désespoir ambulant. Une bibliothèque de données imcomprises, mortes, loin du coeur vivant et aimant, capable de communier en douceur avec ce qui Vit. Si on appelle la matière en putréfaction le caput, ce n'est pas pour rien, c'est bien la tête/mental qui est "kaput". Le sentiment, le coeur, lui, vit.

Ces personnes sont des dinosaures, et comme les dinosaures, ils sont voués à l'extinction. Ils sont déjà fossilisés dans leur vision figée, cristallisée, mais certainement pas en Pierre Philosophale.

L'Alchimie est parfois bien, bien, différente de ce qu'on peut nous en dire et de ce qu'on peut en penser. L'Alchimie telle quelle est surprenante de beauté. Dans sa plus simple expression elle déroute les esprits. Dans sa logique implacablement spirituelle, elle ouvre des portes sur des horizons étonnants. L'Alchimie est une Science Spirituelle, elle est la Science de la Vie, une Biologie Cosmique, Universelle, Holistique, Radicale.

Le chemin le plus court vers sa compréhension est l'intuition et la contemplation des images Alchimiques et Hermétiques; Tout y est généralement exposé, il suffit de le comprendre et de le voir, de voir simplement ce que nos bons anciens ont bien voulu nous dire, avec leur candeur. Les esprits alambiqués iront chercher midi à quatorze heures. Ca les regarde.

Connaître les références d'auteurs et de livres ne sert à rien si on en fait rien d'utile.
Citer les auteurs non plus.
Ne pas comprendre la part Spirituelle de l'Alchimie (et lorsque je dis Spirituel, je ne parle pas de la Philosophie de Vie qu'elle donne, mais de son fonctionnement mécanique concret qui est Spirituel), c'est alors pour certains en venir à blablater des platitudes scientifiques sur les forums, à chercher des explications rationnelles et scientifiques...

Le labo ne vit plus.

Des dixaines d'années plus tard il n'y a toujours rien dans le ballon.
Vient alors la vanité de connaître sur le bout des doigts des centaines de traités d'Alchimie, pour jetter de la poudre aux yeux. Par vanité on se fait passer pour ce qu'on est pas, on tait ses échecs et son manque de pratique au laboratoire.
Pathétique attitude des dinosaures de l'Alchimie.

Il est nécessaire d'éviter ces écueils. Beaucoup d'appellés, peu d'élus dit on, mais qui sélectionne ? Les appellés eux mêmes.

L'Art se protège de lui même. Il est souvent exposé de manière très simple, directe, franche, nue, complète. Peut le voit. Peut l'entendent. Cela vient de l'esprit qui est fermé, et cela se comprend aisément.

Non il n'et pas simple de percer le mystère de l'Alchimie, bien loin de là. Bien que, tout de même, à notre époque cela soit plus aisé qu'il y a même un siècle de cela.

Mais le mystère, le secret de la Pierre réside encore. Il est une quête, un but prometteur et plein d'espoirs - ou de désespoirs. Quelque chose qui a motivé la vie de milliers de personnes qui croyaient en quelque chose de supérieur avec très probablement un "esprit de conte de fée" qui persistait encore en eux.

October 27, 2011

Alchimie Interne - une vision hermétique en "live"

Dernièrement, lors d'une méditation pendant une conférence, nous avons travaillé une technique que j'avais délaissé il y a longtemps. Faute de savoir exactement pourquoi on devait la pratiquer, je préférai donc ne pas l'utiliser.
Un tas d'idées, d'associations, de compéhensions, d'informations se sont déroulées, mixées, réarrangées en moi ... pour finir dans une compréhension nouvelle et plus vaste. Des années de recherches en Hermétisme se sont compressées en un tout clair, net, précis, parfait.
Les dernières recherches au laboratoire m'apportaient une pièce manquante au niveau du puzzle dans l'Alchimie Interne, c'est à dire, dans la façon d'utiliser nos corps dans l'obtention de la Pierre en nous même.

C'est la définition généralement admise de l'Alchimie Interne ou dirai je mieux encore, Structurelle.

Cette Vision est en elle même provoque un émerveillement, un étonnement, une joie, et la réaction normale est le respect envers cette Intelligence Génialissime qu'est la Vie. Il en nait un grand respect pour la création et une compréhension profonde du cycle et de la Nature.
Tout est dans le corps, la Nature l'a prévu ainsi dans sa logique même. Il n'y a pas besoin de quoi que ce soit d'externe à l'être vivant lui même. Pas de flasque, de four ... qui en soit ne sont que des outils façonnés par l'homme, et pas de manière directe par la Nature. Alors que tout être vivant, porte en sa structure elle même le mécanisme de sa rédemtion, de son élévation, de sa salvation.


Je me sens privilégié. Mais extrêmement humble vis à vis de ce que je Vois, car c'est fantastique à contempler, si on garde cela à l'esprit durant la journée, on ne peut pas ne pas respecter l'autre en sachant ça, ni manquer de respect à quoi que ce soit. Cette beauté, c'est cette perfection ultime, ce rouage parfait.

On comprend alors que le corps est un vaisseau d'une grande importance. Qu'il faut en prendre grandement soin.
On comprend alors la logique : prend soin du corps pour faire la Pierre, et ne fait pas la Pierre pour prendre soin du corps, car tout est dans le corps, la Nature l'a prevu ainsi, elle ne  peut pas le faire autrement. Elle a tout mit à disposition, c'est le corps qui nous permet de nous éveiller et d'incarner la Vie dans son plein potentiel.
Vie = Energie = Dieu/Déesse = Source = Tout/Unité = Beauté, santé, joie, abondance, immortalité...

Oui, cette Vision, cette compréhension demande que vous ayez "l'ensemble de l'univers en main", c'est à dire que votre esprit, doit être suffisamment ouvert pour embrasser ou porter en lui l'ensemble de l'essence de tout cela dans son entièreté.


Ce n'est pas de l'Univers physique dont nous parlons, mais de l'Univers Philosophique, c'est l'Unives Hermétique/Philosophique qui s'incarne dans la matière. C'est celui là que tient le Christ en main, la boule crucifère. Toute chose à une contrepartie philosophique comme je l'ai dit déjà dans un précédent article. Ici cette notion est d'importance. Car c'est elle qui est révélatrice et permet de s'éveiller et dépasser l'illusion de la matrice et de la multitude des formes.

Car l'Univers Philosophique ou Hermétique, par la Vision Hermétique, permet de le Voir partout, tout le temps, en tout, et en soi même, et il naît alors un sentiment d'Unité. C'est ça passer derrière le voile, et de se retourner pour voir le Monde dans son incarnation Parfaite du Grand Principe Racine. C'est à cela que l'Hermétisme mène réellement. Ce n'est pas le chemin le plus facile, peut être pas le plus direct, mais son impact sur un mental rationnel est important, car il est fait de rouages logiques (en tout cas cette Science semblant illogique pour certain détient une réelle logique interne et en cela une fantastique beauté car tout est en lien avec la Vie et la Nature).


Il m'est difficile de pouvoir en dire plus. Ce serait comme donner le nom du coupable dès le début du roman ou du film. L'impact est moindre. Je suis parfaitement conscient que peu de personnes arrivent à un tel résultat en pratiquant l'Hermétisme.

De plus, décrire la méthode interne serait donner bien des informations au niveau du laboratoire/externe. Mais donner une méthode, sans donner la compréhension et l'intégration de nombreuses, et complexes données reste lettre morte. C'est faire plus de mal qu'autre chose. Il y a réellement une préparation de celui qui s'engage ou s'aventure dans ce processus.

Comme je l'ai répété mainte fois, il s'agit de pouvoir comprendre les Principes (et donc L'univers Phi.) comprendre son fonctionnement, et son incarnation pour en imiter le processus lui même. Sans cela c'est très difficile.


Personnellement, en toute logique, je pense que le processus interne, qui est déjà naturellement actif, mais qui peut être "boosté" est ce qui est de meilleur. Certes le laboratoire permet d'imiter cela, ce qui a ses avantages si on veut partager la Médecine Universelle avec une autre personne. Mais il n'empêche que la Nature fait très bien les choses et que ce que l'être humain essayera d'imiter ne sera probablement pas à la hauteur de la perfection de ce qu'Elle réalise.

Comprenons bien une chose : il n'existe pas deux types d'Alchimie Interne ou trois, mais un seul et unique, car la Nature ne fonctionne pas de 36 façons, ni n'est structurée de 36 façons différentes. Le processus inhérent, naturel, de l'évolution de la Matière dans cet Univers Physique est partout le même. Il n'y a qu'un seul et unique type de Yoga. C'est ce processus, qui, une fois découvert, vu, intégré et mit en application, permet au Yogi/Alchimiste, de favoriser en lui la venue de la Vie/Divinité.

Les cristaux, les plantes, les animaux, les cellules, les humains, les planètes, les systèmes solaires, les galaxies pratiquent ce Yoga de manière naturelle.

October 24, 2011

Sport !

Avant toute chose, demandez à votre médecin si vous pouvez faire du sport !

Le sport permet plusieurs choses :

Une conscience du corps plus précise et profonde – ce qui permet de réellement habiter son corps. Une épuration des cristaux par la sueur, des colles car cela masse le circuit lymphatique. Un renforcement des muscles, tendons et os – car un muscle qui tire sur l’os le rend plus dense. Une meilleure souplesse, une endurance plus grande. Un muscle cardiaque résistant. Un massage interne des organes. Une oxygénation des organes et notamment du foie, si ce dernier est oxygéné, alors il travaille mieux et épurera plus rapidement le corps. Un réveil du « feu » intérieur. Un sentiment de bien être général. Loin de fatiguer, il dynamise et redonne de la vie au corps. De meilleurs réflexes, un meilleur équilibre, une meilleure posture du corps au quotidien, un meilleur souffle et réduit les graisses autour des organes et des muscles. Cela a aussi un effet bénéfique sur notre relation sociale avec l’autre. Il y a parfois un dépassement de nos limites. Cela permet aussi de moins ressentir les effets de la vieillesse, qui ne sont en réalité que des méfaits dus à un encrassement du terrain, une mauvaise alimentation, et un manque total d’exercice physique … l’âge à bon dos.

Attention, le sport est une activité qui ne doit pas être pratiquée à outrance, ni même ne devrait donner du déplaisir lorsqu’on le pratique.

Il ne devrait pas non plus être déséquilibré ou violent. Déséquilibré, c'est-à-dire, lorsqu’il ne sollicite qu’un seul jeu de muscle à la fois ou provoque des tensions violentes et des crispations.

De manière basique la musculation douce, les étirements, le cardio, sont ce qu’il y a de mieux. Généralement on pratique ces trois activités avec un sport spécifique. Tous les sprinters font ces trois activités en plus de leur discipline, tout comme les nageurs, les basketteurs, les pilotes de course, etc.

Une condition physique de base est essentielle.

La transpiration est importante, ainsi que son évaporation. Ceux qui connaissent les bains dérivatifs comprendront alors l’importance de cette dernière. En effet, les aines et les aisselles, sont des endroits qui, lorsqu’ils sont humides et refroidis puis séchés, et ré humidifiés, stimulent l’ensemble des fascias dans le corps. Ces derniers sont des nettoyeurs qui évacuent alors les déchets du corps vers les intestins. Veillez donc à bien transpirer et à laisser si possible les aines proche de l’air (en portant par exemple un short assez court) et en étant bras nu ou en débardeur).

De plus, les courbatures liées au sport sont normales et nécessaires. Cela indique que l’effort a brisé les fibres musculaires. Elles doivent se refaire. Il n’est pas bon de masquer la douleur, aussi intense soit elle, par des cachets. C’est le plus sur moyens de ne plus savoir ou en est votre corps dans sa remise d’aplomb ! Comment savoir si vous pouvez de nouveau refaire de l’exercice dans ce cas ? De plus, un muscle sans courbature devrait attendre encore 24 heures pour laisser le système nerveux se remettre lui aussi, car il prend plus de temps.

La NASA indique que le trampoline est l’une des activité les plus profitable. Elle l’utilise depuis longtemps pour préparer ses astronautes. C’est bon à savoir !

October 23, 2011

Un mois de silence

Cela fait maintenant un mois que je n'ai rien écrit sur ce blog. Le manque de temps et d'inspiration - de sujets à traiter - font en sorte que je n'ai plus vraiment d'articles à poster en ce moment. C'est ainsi, c'est le cycle !
Je sors actuellement de mon 4eme nettoyage du foie et de la vésicule biliaire, où il se présente de moins en moins de calculs - et c'est tant mieux. Le processus est somme toute éprouvant, mais libérateur. Des rêves ont accompagnés il y a quelques mois ce nettoyage, dans l'un d'eux, je voyais une souche (d'arbre) noire sortant de mon corps et flottant dans les toilettes, dans un second rêve, je pressais sur ma peau, à l'endroit du foie et il en sortait un goudron noir en une longue mèche pateuse... On comprend que le processus physique influe sur l'inconscient et la contrepartie inconsciente de notre corps (le foie inconscient donc) est lui aussi affecté.


Ce nettoyage a au moins l'avantage de nettoyer les intestins, rien n'y reste, et c'est très bien. On se rend compte que les graines de sésame et les peau de tomates ne sont pas bien digérées en tout cas ... 

Je n'oublie pas d'utiliser une teinture de brou de noix et d'absinthe (fraiche), je n'ai pas encore fait celle de clous de girofles, mais ça ne devrait pas tarder. Elles sont anti parasitaires.
Je pense même qu'il s'agit même d'une des premières teintures à faire pour un débutant. Le déparasitage, physique ou astral, est l'une des choses les plus importantes qu'il soit.

Il existe plusieurs moyens pour cela :

Avec des rituels de nettoyages/bannissements (mais l'effet est limité sur les parasites bien ancrés, cela n'agit que sur les couches supérieure de l'aura), des bains (de gros sel de mer), des teintures (plus c'est physique, plus ça aura de l'effet sur les couches profondes du corps), des fumigations du corps/encens, baumes et huiles, on peut demander de l'aide à une personne qui a des mains au toucher astral bien développé, afin de saisir et enlever les astralités parasites. Il est aussi possible de part la conscience du corps, de brosser soi même, de faire voyager la conscience via la sensation, dans l'ensemble du corps, c'est une technique qui demande du temps, de la patience, mais au delà de ça, elle permet même de dénouer les mémoires inconscientes qui y résident, c'est donc très profitable. Cette technique est donnée par Robert Bruce dans son ouvrage Astral Dynamics.

On peut utiliser le tout avec succès, sans nul doute. D'autres techniques, plus conventionnelles et moins énergétiques, sont aussi à utiliser. Les tisanes (avec la purge de chaque émonctoires), les bains hyper thermiques, le brossage/exfoliation du corps, les masques et bains d'argiles ... et j'en passe, sont sans aucuns doute possible très utile. La purge des cristaux et des colles (cristaux et colles sont les deux types de déchets, l'un est yin/féminin, et hydrosoluble les cristaux, et les colles sont masculines/yang, liposolubles).

Les émonctoires secs comme les intestins, les poumons, purgent les colles, tandis que la peau et la vessie purgent les cristaux, via l'urine et la sueur. Evidement, la mono diète, les cures de jus de fruits, les compléments alimentaires (huiles, pro biotiques, et minéraux essentiels), le jeune, etc, sont à pratiquer. D'ailleurs toutes les grandes religions avaient leur période de jeune. (Tout ça est très vite résumé). Michel Dogna, Christopher Vasey et Andreas Moritz sont sans aucuns doutes, des auteurs dont les ouvrages sont à posséder et à connaître.

Prendre la responsabilité de notre santé est une chose importante. En sachant que "tout influe sur tout" nous savons parfaitement qu'un corps sain apporte, dans l'ensemble de ses dimensions, une amélioration positive. Au niveau énergétique, physique, mental et émotionnel, tout s'en ressent.

La santé est avant tout de notre responsabilité personnelle. Nous mangeons, certes, mais nous devons faire en sorte que tout ce qui rentre, doit ressortir... en tout cas, tout ce qui n'est plus utile à notre organisme.

Il est évident que l'on ne doit pas manger n'importe quoi. Tous les aliments raffinés, industriels ... sont à proscrire, tout cela tombe sous le sens.

Un fléau inconnu est l'acidose. Le manque de métaux alcalins dans l'alimentation ne permet plus de compenser l'acidité produite lors de la digestion des aliments acides ou producteurs d'acides (et es produits raffinés en sont dépourvus). Il est donc important de voir le PH de votre première mixtion matinale, et de rectifier en prenant du calcium, magnésium, sodium et potassium sous forme de citrates. (Vous pouvez facilement le faire vous même avec du jus de citron).

Il existe encore des méthodes spéciales et peu connues comme l'eau ionisée, il s'agit de faire des ions négatifs dans de l'eau, après l'avoir faite bouillir un quart d'heure, puis de la boire à petit gorgée, (chaude, en thermos) dans la journée. (Moritz)

Il y a le bain de bouche du matin à l'huile d'olive, pendant 4 minutes environs (a jeun) et qui permet de décharger le sang, puis on se rince la bouche au bicarbonate de sodium. (Moritz)

Tout cela est bien utile pour préserver cette ressource essentielle qu'est notre santé.

September 22, 2011

Surprises surprises.


Ci dessus est la photographie d'un bocal stocké dans un coffret de bois, hors chaleur et hors lumière. L'évolution naturelle de la matière (traitée alchimiquement) a semble t'il créé une pression propre à faire exploser le verre... alors que ce matériau, est normalement inactif. Fulcanelli nous en parle, donnant l'exemple de creusets neufs, qui se fendillent et cassent après une préparation, par exemple, d'Hepar Sulfuris. Ce n'est pas la première fois que le verre casse ainsi. Déjà un bol de verre épais s'est littéralement découpé après une coagulation, deux bocaux de 1.5 litre se sont fendillés tout seuls, après un simple rincage, après avoir recu une prépration particulière, qui n'a même pas été chauffée.

L'énergie dégagée fait pression, le verre ou l'argile, lorsque la pression n'est plus appliquée par la matière, tend à faire une réfraction, et c'est là où ça casse... tout seul, à froid. C'est donc un autre type de feu que nous avons appliqué. Rien à voir avec de la chaleur vulgaire.

Il arrive que nous ayons des surprises. Non, nous ne pouvons pas tout prévoir, non, nous ne pouvons pas tout savoir, et même si on plannifie, il arrive que la matière en fasse qu'à sa tête. Alors, oui, il faut savoir que lorsqu'on lance un processus, il faut garder confiance en lui, mais aussi savoir que tout ne va pas se dérouler comme on l'entend.

Il en va de même avec notre existence. Nous pouvons prévoir de nous rendre à tel et tel endroit, et il se trouve qu'on y fasse des rencontres, que le plan soit bouleversé.

Il faut garder une proposention à l'étonnement, à savoir que l'imprévu est là. L'imprévu arrivera toujours lorsqu'on ne s'y attend pas. C'est le propre de ce qui n'est pas prévu.

Je prends ces surprises de la vie comme des cadeaux, et des aventures qu'il faut vivre.

Un ami que je n'ai pas revu depuis 12 ans vient me voir à la sortie du train, un RER s'arrête en route à cause d'un soucis de feux de signalisation, il faut marcher avec les bagages, une amie qui me dit qu'elle vient me chercher pour assister à un feu d'artifice, alors que je n'étais pas au courant ... tout ça en deux jours. Il y a des fois où les choses se précipitent (ou se volatilisent, se coagulent ...) comprendre les cycles de la matière permet de comprendre l'énergie du moment, et de voir dans quelle phase nous nous trouvons.

Nous ne pouvons aller que de surprises en surprises. Je vous en souhaite de belles !

September 21, 2011

Troisième cure du Foie.

Hé oui, troisième, une par mois.Le résultat est convenable, des centaines de petits, quelques dixaines de plus grands et deux assez gros (1.5 cm de long environs sur 1cm de large à peu près).

Cette fois ci je vous ferai grâce des photos des calculs, étonnament gros (bien plus que les deux prédentes fois) et bien plus "verts", c'est à dire, plus vieux, en effet, les calculs jaunes/beige, sont jeunes, et les verts sont plus anciens. Ce qui indique une libération des canaux hépatiques supérieurs. C'est une bonne nouvelle ! La cure m'a rendu encore malade pendant la nuit, avec de fortes nausées, qui se sont calmées après les spasmes stomacaux.

Pour ceux qui veulent des informations sur cette cure :


J'ajoute deux teintures au mélange huile + pamplemousse. De la teinture d'absinthe (fraiche, de mon jardin) et de brou de noix. Je pense en faire une de clous de girofles. Ce sont des anti parasitaires très puissants et nécessaire si jamais il y avait des résidents dans votre foie ! (Douves, ascaris, et autres locataires au nom barbare).

Au final ce sont des heures difficiles à passer parfois, mais prendre la responsabilité de sa santé passe par des choix ! Mais qu'est ce que c'est vis à vis des dommages, qu'à la longue ces calculs auraient pu provoquer ?

September 02, 2011

Révélation de l'Abbé Jean Trithème

Johannes von Heidenberg
dit Jean Trithème (1462-1516)
Musée Condé, Chantilly, H Meister
From : here

« Dieu est un feu essentiel et caché, qui réside en toutes choses et spécialement dans l’homme. Ce feu engendre toutes choses. Il les engendre et les engendrera dans le futur ; et ce qui est engendré c’est la vraie lumière divine qui existe de toute éternité. Dieu est un feu mais nul feu ne peut brûler, nulle lumière ne peut se manifester dans la nature sans l’adjonction d’air qui détermine la combustion ; et de même l’Esprit Saint doit agir en nous comme un » air « ou » souffle " divin, faisant jaillir du feu divin un souffle sur le feu interne de l’âme, en sorte que la lumière apparaisse, car la lumière doit être alimentée par le feu, et cette lumière est amour, bonheur et joie dans l’éternelle divinité. Cette lumière est Jésus, qui émane de toute éternité de Jéhovah. Celui qui ne possède pas cette lumière au dedans de lui est plongé dans un feu sans clarté ; mais si cette lumière est en lui, alors le Christ est en lui, s’incarne en lui, et il connaîtra cette lumière telle qu’elle existe dans la nature. Toutes choses, telles que nous les voyons, sont intérieurement feu et lumière, où se cache l’essence de l’esprit. Toutes choses sont une trinité de feu, de lumière et d’air. En d’autres termes, « l’Esprit », le « Père », est une lumière suressentielle ; le « Fils », c’est la lumière manifestée ; le « Saint Esprit », est un air mobile, divin et suressentiel. Ce feu réside dans le cœur et envoie ses rayons par tout le corps de l’homme, et y détermine la vie. Mais nulle lumière ne naît du feu sans la présence de l’esprit de sainteté… Toutes choses ont été faites par la puissance du verbe divin, qui est l’esprit ou souffle divin émané dès le principe de la fontaine divine. Ce souffle est l’esprit ou âme du monde et on le nomme « Spiritus Mundi ». Il était d’abord semblable à l’air, puis il se contracta en un brouillard ou substance nébuleuse et finalement se transmua en « eau ». Cette « eau » était d’abord esprit et vie, parce qu’elle était imprégnée et vivifiée par l’esprit. L’obscurité emplissait l’abîme ; mais par la profération du verbe, la lumière y fût engendrée et les ténèbres furent illuminées par la lumière, et « l’âme du monde » prit naissance. Cette lumière spirituelle, que nous appelons « Nature », ou âme du monde est un corps spirituel qui, au moyen de l’Alchimie peut être rendue tangible et visible ; mais comme elle existe à l’état invisible, On la nomme « esprit ». C’est un fluide universel et vivant, diffusé partout dans la Nature, et qui pénètre tous les êtres. C’est la plus subtile de toutes les substances la plus puissante à cause de ses qualités inhérentes ; elle pénètre tous les corps, et détermine les formes en lesquelles elle déploie son activité. Par son action, elle libère les formes de toutes imperfections ; elle rend pur l’impur, parfait l’imparfait, et immortel ce qui est mortel, en s’y fixant. Cette essence ou cet esprit émana du centre dès le principe, et s’incorpora dans la substance dont l’univers est formé. C’est le « Sel de la Terre », et sans sa présence, l’herbe ne croîtrait pas, ni les prés ne verdiraient ; et plus cette essence est condensée, concentrée et coagulée dans les formes, et plus elles ont de stabilité. Cette substance est la plus subtile de toutes choses ; incorruptible et immuable en son essence, elle remplit l’infini de l’espace. Le soleil et les planètes ne sont que des coagulats de ce principe universel ; de leur cœur palpitant ils distribuent l’abondance de leur vie, et l’envoient dans les formes des mondes inférieurs et dans tous les êtres, agissant par leur propre centre, et élevant les formes sur la voie de la perfection. Les formes en qui se fixe ce vivant principe, deviennent parfaites et durables, en sorte qu’elles ne s’altèrent, ni ne se détériorent, ni ne changent plus au contact de l’air ; l’eau ne peut plus les dissoudre, ni le feu les détruire, ni les éléments terrestres les dévorer. Cet esprit s’obtient de la même manière qu’il est communiqué à la terre par les astres ; et ceci se fait par le moyen de l’eau, qui lui sert de véhicule. Ce n’est pas la Pierre des Philosophes ; mais celle-ci peut en être préparée en fixant le volatil. Je vous avise de faire grande attention à l’acte de faire bouillir l’eau ; ne laissez point votre esprit se troubler de choses de moindre importance. Faites-la bouillir lentement, puis laissez-la putréfier jusqu’à ce qu’elle ait atteint la couleur convenable, car l’onde de vie renferme le germe de la sagesse. En bouillant, l’eau se transformera en terre. Cette terre se changera en un pur fluide cristallin qui produira un excellent feu rouge ; mais cette eau et ce feu, réduits en une seule essence, produisent la grande Panacée, composée de douceur et de force : l’Agneau et le Lion sont unis. "

Jean TRITHEME
--------------------------------

Trithème, par ce texte - qui à mon gout est trop peu connu et reconnu, reçoit toute ma confiance, il est adepte, sans doute aucuns. C'est à ma connaissance, l'un des textes les plus proche de ce qui se déroule dans l'Oeuvre. Il décrit la Genèse me direz vous, et bien oui, il s'agit bien de cela encore une fois...
A bon entendeur, salut.

September 01, 2011

L'Alchimiste et sa Pierre ...

Au final quel est le rôle de l'Alchimiste ?
Il est un serviteur, une aide 'extérieure', qui (tout égoïstement) va faire la Pierre.

Roger Bacon l'a dit clairement :

We are no more than mere servants in the work.
The Root of the World, by Roger Bacon, 13th Cen.

Ripley aussi l'avait signifié dans d'autres termes.

Drôle de personnage que l'Alchimiste, son rôle s'arrête t'il là ? Qui est il ce personnage énigmatique finalement ?

Je méditais dernièrement sur la psychologie de l'Alchimiste (disons que je me suis pris un peu comme exemple). Je pense qu'il est un peu "cinglé". Légèrement autiste, (un peu) à l'ouest, et comme dirait Audiart : "les félés laissent passer la lumière !" Donc un peu félé aussi. Disons que d'un point de vue tout à fait raisonnable (avec un esprit "normal" = non initié), il est fou. Si on prend les choses froidement, il faut être un peu secoué du bocal ou du ballon, pour faire l'Oeuvre, voire même, pour en envisager le fonctionnement et pire, il faut une tendance franchement risque tout, suicidaire, téméraire ou insensée pour ingérer la Pierre ... la transmutation est une bagatelle pour un Alchimiste, on sait qu'on transmute et basta, mais l'ingestion, c'est une autre paire de manche. L'Alchimiste est un fou philosophique, et en cela est il est tout *naturellement* normal. Ce sont tous les autres qui ne le sont pas, car ils ne perçoivent rien de la Nature.

"Fou aux yeux des hommes, sage au yeux de Dieu".
Leslie Nielsen "Agent Zero Zero".
Son désir était de devenir une star Hollywoodienne tout ce qu'il y a de plus normal ...
Finalement il a trouvé sa place dans le comique ! Il ne s'était pas attendu à ça.
Finalement on est marqué dès le départ.

Disons que les termes ci dessus peuvent peut être choquer certaines personnes, "cinglé" "suicidaire" ... disons que dans le monde "normal" ces termes font référence à des concepts "normaux", ici, utilisés par un Hermétiste, ces mots sont à recadrer dans le sens "philosophique". Un peu comme le mercure peut être vulgaire, ou le Mercure peut être Philosophique ... toute la différence est là. Il faut donc être Philosophiquement cinglé, Philosophiquement suicidaire, Philosophiquement secoué du bocal.

On m'a posé la question dernièrement : "Avec tout ce que tu sais du monde, comment tu peux y trouver le bonheur et y être heureux ?"
Je suis heureux quand il fait beau, quand je vois un arc en ciel, quand je travaille à rendre mon existence plus belle, quand je peux aider un peu les gens ... rien d'exeptionnel là dedans. Quel est le problème à comprendre la matrice et les intrications de la matière ? Est ce que cela devrait me rendre dépressif ? Malheureux ? Devrais je me dire "mince, finalement cette existence pourrie est encore pire que ce je pensais, tout est faux !" non. Je trouve tout ça passionnant, au contraire, enfin, enfin ! je comprend quelque chose du monde dans lequel je vis. Je commence à percevoir les tenants et les aboutissants et c'est vertigineux.

Maintenant imaginez vous avec la Pierre devant vous.
Vous allez me dire "je la prend tout de suite". Votre réaction est de l'ordre de l'imaginaire. Moi je parle de la confrontation avec le concret, le "réel". On ne joue plus. Elle est là et vous êtes là.
Que ce passe t'il après l'ingestion, le savez vous ?

Vous avez pensé à faire un testament, à régler vos affaires en court, à laisser des notes à votre futur vous, à ranger vos affaire et à les mettre en ordre, dans le cas ou ...  et oui, et si jamais vous faites un AVC ou une attaque cardiaque, ou que votre corps entier disparait, ou encore que vous perdez la mémoire, ou que tout votre sang se coagulait d'un bloc en vous ?
Vous savez combien en prendre de la Pierre ?
Comment la prendre vraiment ?
Combien de fois vous pouvez en prendre ?
Qu'est ce ça va vous faire ?
Est ce que votre personnalité va changer ?
Est ce que votre corps va changer ? Dans ce cas, comment faire avec les photos, les papiers, les amis, la famille etc, et j'en passe... toutes ces choses administratives ... et si vous êtes vieux et que vous régénérez ? Vous y avez pensé à ça ? Vous devrez déménager. Prétexter quelque chose, ne plus vous montrer ou vous grimer si vous rester sur place. Ne plus revoir vos amis, mettre des gens dans la confidence, et ces gens aussi voudront peut être régénérer ! Mais on est pas un centre esthétique ici ! On ne fait pas dans le lifting et le ravalement de facade. On est dans le curetage egoique, l'explosion des limitations et des conceptions du monde, on vous plonge dans le vide, ce qui est l'expérience qui est très probablement la plus terrifiante de toute - jusqu'à ce que la Béatitude l'emporte j'imagine.

A part votre chien, ou votre chat, votre hamster et votre tortue, voire le poisson rouge (lui n'a que deux secondes de mémoire, pas de danger), vous risquez de perturber votre entourage.
D'ailleurs en parlant d'animaux de compagnie il est judicieux de ne pas prendre la Pierre proche d'eux. Ils ne pourraient jamais en revenir. Un chien doit rester un chien ou un chat un chat. Les animaux sont psychiques, même les drogues les perturbent à distance, alors la prise de Pierre ... donc si vous les aimez et si vous ne voulez pas faire éclater leur monde, évitez d'en prendre près d'eux.

Bref ... l'Alchimiste à un moment donné se trouve à un carrefour, une voie lui permet de continuer tranquillement sa route sur du plat, l'autre donne sur le vide. C'est là où la notion de suicide Philosophique intervient. Etes vous prêt à lacher ce que vous aimez, et connaissez si bien, pour du vide ... tout en sachant que peut être plus rien, plus rien ne sera jamais - jamais - pareil ?

Est ce qu'une vie de "mer*%" aide à faire ce saut ? J'imagine que oui. Le désespoir dans le monde normal, avec toutes ses exigeances peut aider à cette fuite. Ce sera de toute manière mieux après je pense.

Pour ceux qui ont une vie où tout marche sur des roulettes, c'est peut être plus dur. A moins que la raison ne soit la plus forte.

Toute cette recherche, ce travail, ces études, ces heures passées au labo, ces prises de risques parfois ... pour finalement méditer devant un bout de cailloux et se demander si on l'ingère ou pas ... faut vraiment être spécial.

Au passage je précise que je ne suis pas Adepte ...

On parle souvent de trois voies. Brêve, Sèche et Humide.
Si je deviens sectaire je dirais qu'il n'y en a qu'une seule. Citons notre vieil ami Roger :

For the knowledge of this art consisteth not in the multiplicity, or great number of things, but in unity; our stone is but one, the matter is one, and the vessel is one. The government is one, and the disposition is one. The whole art and work thereof is one, and begins in one manner, and in one manner it is finished.

The Root of the World, by Roger Bacon, 13th Cen.

Bon encore une fois il cloue le bec à pas mal de monde. Fulcanelli parle de faire l'Oeuvre avec le Mercure seul. C'est de cela dont je parle aussi et dont Bacon nous entretiens ici.
On ne parle pas d'une spiritualitation par le Spiritus Mundi de diverses matières de ce monde, parce que là les matières sont légions, en vérité toutes, en passant par l'urine, le cinabre, l'antimoine et fer, le plastique, ou ce que vous voulez, de toute manière le Spiritus Mundi vient à bout de tout et terminera toujours son travail par une masse rouge. Il a des matières plus facile, qui réagissent plus rapidement etc ... c'est de la technicité dans ce cas.

Bref, c'est là où l'on retrouve les concepts d'Humide, Sec, Bref. A noter qu'on ne dit pas Long en rapport avec Bref, ce qui dénote déjà un couac. Parceque humide peut être bref ou long, et sec peut être long ou bref. Donc ce n'est pas pour remuer le couteau dans la plaie, mais ces conceptions de l'oeuvre sont idiotes à mon sens.

Si on veut vraiment faire l'Oeuvre dans le respect total des Lois de la Nature il semble qu'il n'y ait en effet qu'une seule disposition générale à l'Oeuvre. Une seule méthode, un seul feu (secret, et non vulgaire), un seul vase, un seul processus, je ne dirais pas 'une seule' manière de s'y prendre, car j'en connais plusieurs, mais je dirais que le principe est le même, donc du coup ... ça revient au même de dire qu'il n'y a qu'une seule disposition... clair ou pas, accepté ou pas, voilà qui est dit.

De Rien, à quelque chose, au Rien.

Le processus du Grand Oeuvre est une Genèse, de A à Z. On part de Rien, on arrive à du "Rien en quelque chose", et si on pousse, on retourne à Rien.

Ca s'arrête là.

J'ai écris précédement des articles sur ce blog en ce qui concerne la Genèse. Ce n'est pas pour "rien".

Certain ne croiront pas que la Pierre se crée toute seule, qu'il n'y a rien à faire lors de sa "fabrication", que la Nature est "Naturante", et qu'elle prend soin d'elle même. Si vous leur rétorquez que tout ce qu'ils sont, tout ce qu'ils voient autour d'eux vient du Néant primordial, ils se demanderont bien pourquoi et comment le Grand Oeuvre peut imiter cela.

Si on dit d'imiter la Nature, c'est bien de l'imiter depuis le début. Le tout début. Et c'est là où entrent en jeu les connaissances sur "Dieu"/Nature et les Lois Hermétiques de la Création. Rien àvoir avec un hypothétique Big Bang ...

Paracelse dans son Aurore des Philosophes, en parle très clairement, très charitablement, très simplement.

Let the fire and Azoth therefore suffice for you. From the fact that the philosophers make mention of certain preparations, such as putrefaction, distillation, sublimation, calcination, coagulation, dealbation, rubification, ceration, fixation, and the like, you should understand that in their universal substance, Nature herself fulfils all the operations in the matter spoken of, and not the operator, only in a philosophical vessel, and with a similar fire, but not common fire. The white and the red spring from one root without any intermediary. It is dissolved by itself, it copulates by itself, grows white, grows red, is made crocuscoloured and black by itself, marries itself and conceives in itself. It is therefore to be decocted, to be baked, to be fused; it ascends, and it descends. All these operations are a single operation and produced by the fire alone. (chap.17)

Rien de plus à ajouter.

Maintenant il ne vous reste plus qu'à comprendre comment. Et une fois fait, de mettre en oeuvre. Puis, de frémir dans l'idée que ça marcherait...

August 28, 2011

De retour de vacances.


En Alchimie l'errance ("est rance") est tout à fait *naturelle*, et normale. L'idée est qu'elle vous permet de trouver la vérité, le travers serait de ne jamais se poser de question, de ne jamais se remettre en question, de se complaire dans ce que l'on sait, dans ce que l'on croit que l'on sait, sans jamais se défaire de sa vision, indubitablement faussée et erronnée.

Il n'est pas facile d'imaginer ou d'appréhender quelque chose qui ne nous est pas connu. Cependant, le génie réside là. L'Alchimie ou la Spiritualité vous demande de vous décentrer de votre opinion pour permettre l'éventualité qu'il en existe une autre, différente et peut être complémentaire.

Le Grand Oeuvre demande cela. Très souvent. Alors il faut en prendre l'habitude.

Les textes, les gravures, les explications de personnes plus avancées que nous seront uniquement perçues sous un seul jour, via un seul filtre, le notre. Elles seront appréhendées selon nos connaissances passées, et non pas vues avec un oeil neuf, clair, "nouveau né", sans contrôle, sans désir, sans besoin, sans savoir, sans recherche de confirmation de nos théories. C'est très difficile, c'est une voie à part entière.

Car vous pouvez voir le monde et l'Univers ainsi, et c'est ce qu'on vous demande d'ailleurs, car le Grand Oeuvre imite l'Univers, la Nature.
Combien de fois les Adeptes ont ils très charitablement divulgué ce secret, frolant parfois la rose du secret ! Lorsqu'on le voit on s'en rend bien compte. On leur doit beaucoup, car on voit bien qu'ils sont pour quelque chose dans notre avancées dans le Grand Oeuvre. Rien que cela nous fait sentir proche d'eux. De ces grands êtres, si humbles parfois qu'ils n'ont pas signé leurs ouvrages, leurs sculptures ... leurs vitraux. Laissant à la postérité, au temps, aux générations suivantes d'Alchimistes, le soin de découvrir leur travail, leur méthode, leur enseignement publique, publique et dans le monde. Sous couvert de "culturel", l'enseignement naturel est étalé là, sous nos yeux qui percent ainsi le temps, l'espace, les cultures et les époques, plongeant dans un monde étonnant et merveilleux, celui de la transmition d'Alchimistes à Alchimistes de ces secrets, et ce, depuis des siècles et des siècles.

Loin de toute chimie, de toute physique, nous avons la chance de percevoir avec un oeil romantique ce processus Alchimique. Comme le savoir tue tout le charme, autant ne rien savoir et apprécier la splendeur pour ce qu'elle est : un mouvement du vide dans le vide. Plus on est vide de savoir, plus on en apprécie la juste profondeur, le non sens et son absence réelle de valeur. Le Grand Oeuvre n'a la valeur qu'on lui porte après tout.

Je passe maintenant à une autre phase dans mon travail Alchimique : celui du touriste.


Lorsqu'on commence à avoir un "trousseau de clefs" et qu'on commence à avoir parcourru (très humblement) quelques pas dans le labyrinthe hermétique, que la fontaine fut entrevue, que le fil d'Ariane est en main et qu'on le suit doucement, alors on peut se permettre, sans attente, juste avec un esprit d'enchantement et de découverte, - de touriste - ai je mentionné plus haut, d'aller voir les vitraux, scultpures, miséricordes, livres, gravures, peintures, tous ces "lieux" magiques, traitant de cet Art magique. Notre Art passe par l'Art. C'est un fait.

La monomanie nous gagne alors, tout devient Alchimie, tout se dévoile, tout est Nature ! l'Alchimie est l'imitation de la Nature et l'Art qui le véhicule dans le monde culturel des hommes. Nous pourrions dire que si la culture humaine était une plante, l'Art qui véhicule les vérités eternelles en sont les fruits les plus murs, les plus évolués. Comme n'importe quels fruits, ils tombent en désuétude et pourrissent dans l'esprit des hommes un jour ou l'autre. Pour mieux germer plus tard, lorsque le compost est favorable. Cette immuabilité peut être décevante, déconcertante parfois, elle est ainsi. Une nécessaire nécessité !

Bien que l'Alchimie puisse mener le pratiquant à une métachimie (et ne pas dire méta-physique), cela n'est pas le but. Découvrir que certains produits font putréfier l'or ou le décomposent en ses principes ou que la fusion nucléaire à froid se fait d'une déconcertante manière "en deux trois mouvements", ne sont que des curiosités. Ce n'est pas ce que nous cherchons. Qui sait ce que ces applications pourraient provoquer au niveau mondial ? Une humanité avide de pouvoir, d'argent, de suprématie militaire et économique n'en tirerait rien de bon de toute manière, alors autant dire que cela n'a aucun intérêt, si ce n'est d'ouvrir les yeux de l'Alchimiste sur la maléabilité, la plasticité du monde qui l'entoure et qui le compose aussi.

Si les anciens ne traitaient pas de cela dans leurs ouvrages Hermétiques, ou vian'importe quel autre support de connaissance, c'est que l'essentiel ne se trouve pas là. Il ne s'y trouvera d'ailleurs jamais.

Il faut abandonner les fantaisies pour le "real deal", avec une approche Wise Wild et Wide (sage, sauvage et vaste/ouverte).

Toute la "spiritualité" (concept qui n'existe plus pour moi - tout simplement parce que la Nature est la spiritualité ne sont qu'une seule et unique chose, "si tu veux l'eveil, fait la vaisselle" dit le proverbe Zen) peut être approchée de cette manière, avec le "philosophical WWW".

August 10, 2011

ELIXIR DE VIE : L’élixir de vie n’est autre chose, selon le Trévisan, que la réduction de la pierre philosophale en eau mercurielle ; on l’appelle aussi or potable. Il guérit toutes sortes de maladies et prolonge la vie bien au-delà des bornes ordinaires. L’élixir parfait au rouge change le cuivre, le plomb, le fer et tous les métaux en or plus pur que celui des mines. L’élixir parfait au blanc, qu’on appelle encore huile de talc, change tous les métaux en argent très fin.

Voici la recette d’un autre élixir de vie. Pour faire cet élixir, prenez huit livres de suc mercuriel ; deux livres de suc de bourrache, tiges et feuilles ; douze livres de miel de Narbonne ou autre, le meilleur du pays ; mettez le tout à bouillir ensemble un bouillon pour l’écumer ; passez-le par la chausse à hypocras et clarifiez-le. Mettez à part infuser, pendant vingt-quatre heures, quatre onces de racine de gentiane coupée par tranche dans trois chopines de vin blanc, sur des cendres chaudes, agitant de temps en temps ; vous passerez ce vin dans un linge sans l’exprimer ; mettez cette colature dans lesdits sucs avec le miel, faisant bouillir doucement le tout et cuire en consistance de sirop ; vous le ferez rafraîchir dans une terrine vernissée, ensuite le déposerez dans des bouteilles que vous conserverez en un lieu tempéré, pour vous en servir, en en prenant tous les matins une cuillerée.

Ce sirop prolonge la vie, rétablit la santé contre toutes sortes de maladies, même la goutte, dissipe la chaleur des entrailles ; et quand il ne resterait dans le corps qu’un petit morceau de poumon et que le reste serait gâté, il maintiendrait le bon et rétablirait le mauvais ; il guérit les douleurs d’estomac, la sciatique, les vertiges, la migraine et généralement les douleurs internes.

Ce secret a été donné par un pauvre paysan de Calabre à celui qui fut nommé par Charles-Quint pour général de cette armée navale qu’il envoya en Barbarie. Le bonhomme était âgé de cent trente-deux ans, à ce qu’il assura à ce général, lequel était allé loger chez lui, et, le voyant d’un si grand âge, s’était informé de sa manière de vivre et de celle de plusieurs de ses voisins, qui étaient presque tous âgés comme lui.

On conte qu’un médecin charlatan apporta un jour à l’empereur de la Chine Li-kon-pan un élixir merveilleux et l’exhorta à le boire, en lui promettant que ce breuvage le rendrait immortel. Un ministre qui était présent, ayant tenté inutilement de désabuser le souverain, prit la coupe et but la liqueur. Li-kon-pan, irrité de cette hardiesse, condamna à mort le mandarin, qui lui dit d’un air tranquille : « Si ce breuvage donne l’immortalité, vous ferez de vains efforts pour me faire mourir ; et s’il ne la donne pas, auriez-vous l’injustice de me faire mourir pour un si frivole larcin ? » Ce discours calma l’empereur, qui loua la sagesse et la prudence de son ministre.

Dictionnaire infernal Par Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy